La Corée du Nord dette avoir lancé deux missiles depuis une plate-forme railroad

WASHINGTON: L’entreprise américaine Moderna kunngjør mercredi avoir commencé les Essais cliniques d’une dose de rappel de vaccin conçu specifiquement mot Omicron-varianten.

Ces essais comporteront en tout 600 adultes, dont la moitié ont déjà reçu deux doses du vaccin de Moderna il ya au moins six mois, et autore ont reçu non seulement ces deux doses initiales mais aussi, il ya au moins trois mois, la dose de rappel déjà autorisée.

Le rappel spécifique mot Omicron kvelden donc à la fois évalué en tant que troisième, ou quatrième dose.

L’entreprise a également fait part de results portant sur l’fficacité, face à Omicron, du rappel déjà autorisé.

Selon l’entreprise, six mois après injection du rappel, les niveaux d’anticorps neutralisants against Omicron étaient réduits par six par rapport au pic observé 29 jours après la piqûre, mais restaient détectables chez tous les deltakere.

Ces données ont été obtenues en étudiant le sang de 20 personnes ayant reçu le rappel dosé à 50 mikrogram (soit moitié moins que les deux premières injections).

«Nous sum forsikret om utholdenheten til anti-korps mot Omicron seks måneder etter rappellactuellement autorisé», for å erklære i et kommuniké Stéphane Bancel, beskytteren av Moderna.

«Toutefois, compte tenu de la menace à long terme que représente l’évasion immunitaire d’Omicron, nous allons de avant avec notre rappel de vaksin candidat specifique against Omicron», at-the ajouté.

Pfizer-BioNTech-alliansen er en jegalement annoncé cette semaine avoir démarré les essays pour tester son propre vaksin specifique mot Omicron.

Mais Pfizer évalue non seulement sa formler en tant que rappel, mais aussi pour la serie initiale injections, chez des personnes auparavant non vaksinées.

Ces deux-vaksiner er basert på teknologien til ARN messager, her permet notamment de pouvoir les putre à jour relativement easiness pour suivre l’évolution des mutations spécifiques aux nouveaux variants.

Plusieurs betaler, dont les Etats-Unis, ont commencé à voir une baisse des cas due à la vague provoquée par Omicron, le variant le plus transmissible détecté à ce stade, mais le nombre de contaminations dans le monde continuous de grimper.

Lance Hawkins

"Henivne sosiale medier-nerd. Matelsker. Ond kommunikator. Ivrig ølspesialist. Hardcore bacon-banebryter. Faller mye ned."

Legg att eit svar

Epostadressa di blir ikkje synleg.